Saison 1/LYON – Episode 4/LA COMMUNE - Tiller Systems
Nos clientsTendances

Saison 1/LYON – Episode 4/LA COMMUNE

By février 27, 2019 juillet 26th, 2019 No Comments

Pour vous, nous avons parcouru la France et sommes allés à la recherche de 5 restaurants ou bars absolument inratables dans les grandes villes françaises.
En guise de première saison, nous avons parcouru les rues de Lyon afin de dénicher les pépites à ne manquer sous aucun prétexte.

Située dans une ancienne menuiserie pleine de charme du 7ème arrondissement lyonnais, La Commune est en passe de fêter ses un an d’ouverture.
Plus qu’un endroit dans lequel aller déjeuner, il s’agit d’un véritable lieu de vie et de rencontres. Preuve en est, son ambition principale est d’être un lieu d’échange et de mixité culturelle avant tout. À la manière d’un marché, on se balade, on se laisse guider au rythme de ses envies et au gré de ses inspirations.

Plafonds hauts, espaces ouverts, grands volumes, canapés Chesterfield, La Commune s’approche de l’esprit loft, le côté cosy et chaleureux en plus.

Pour se restaurer, le lieu ne compte pas moins de 12 petites échoppes disposées un peu à la manière de halles. Une cantine intergénarationnelle et internationale, tant au niveau des saveurs que des personnes qui s’y trouvent. Burgers de chef, bistro latino, cantine de rue malaisienne, cuisine traditionnelle japonaise ou italienne bio, la palette des goûts est aussi vaste qu’exotique.
Chaque échoppe est occupée par un entrepreneur culinaire au projet abouti, désireux de tester sa carte avant de se lancer et d’ouvrir son propre établissement. En moyenne, chaque restaurateur est de passage un an dans cet « incubateur » culinaire tout-en-un.

La-commune-lyon-client-tiller

Pas d’investissement initial, de gros matériel à acheter, de plonge à anticiper ni de ménage à s’occuper, La Commune prend en charge les tâches à faible valeur ajoutée en les mutualisant. Les chefs ont la place et l’esprit libre pour laisser l’intégralité de leur créativité s’exprimer.

Gros plus non négligeable, les 12 résidents sont accompagnés par un chef expérimenté au long de leur parcours et rencontrent régulièrement des partenaires pour leur future installation ! Un partenariat a même été mis en place avec la chambre des métiers et de l’artisanat pour aider les entrepreneurs avec leur projet final.

Si depuis la nuit des temps la cuisine est universellement synonyme de convivialité, d’échange et de rassemblement, elle n’échappe pas à la règle au sein de cette institution. Elle occupe ainsi une place centrale, suivie cependant de près par la culture, très présente également.

Que cette dernière soit musicale ou plus généralement artistique dans son ensemble, elle aide au décloisonnement des communautés en abattant les dernières palissades de l’individualisme grandissant.

Afin de mieux cerner son ADN et celui de La Commune, Audrey s’est prêtée au jeu du portrait chinois.

– Un soutien du premier jour ? On a eu la chance d’avoir du soutien de la part de nombreuses personnes aux métiers et compétences aussi divers que variés. A l’origine du modèle il y a une petite équipe projet structurée et complémentaire. Aujourd’hui nous avons une équipe d’exploitation qui envoie et des partenariats solides.
– Un sport ? Ce serait un sport populaire, collectif. Ça pourrait être le rugby pour ses valeurs qui nous vont bien, valeurs qui  rassemblent et qui amènent au respect.
– Une couleur ? J’hésite entre plusieurs réponses… Ça pourrait être le bleu nuit comme la couleur des échoppes, ou plus généralement les couleurs de l’arc-en-ciel pour la diversité que l’on souhaite mettre en avant à La Commune.
En plus nos soirées Queer ont beaucoup de succès en ce moment donc c’est cohérent.

– Un plat Le couscous !  C’est le plat préféré des français, c’est populaire, convivial, divers, ça rassemble les gens, un peu comme nous. On en a déjà servi pas mal ici ! 
– Une boisson ? Le cocktail de La Commune qui change toutes les semaines. Ou non, de l’eau gazeuse. C’est simple, universel et pétillant, un peu ce que l’on souhaite être.
– Un bonbon ? Un bonbon Arlequin pour les couleurs, le coté traditionnel artisanal et acidulé.
– Un pays ? La France, métropolitaine et outre mer, pour son intégration culturelle ainsi que sa diversité.
– Une chanson ? « People Get Up And Drive Your Funky Soul » de James Brown.
Cette chanson respire le peps, la bonne humeur et la musique saoul black qu’on adore !

– Un mois de l’année ? Le mois de mars. Symboliquement c’est le mois de notre ouverture et le printemps qui arrive, c’est un peu une double naissance. 
– Un moment de la journée ? Le midi, c’est le moment convivial où l’on rapproche le plus de monde. C’est aussi l’occasion pour nos clients de faire une pause, de reprendre sa respiration avant de repartir dans le tumulte de la journée.
– Une citation ? « Il est grand temps de rallumer les étoiles » de Guillaume Apollinaire.
– Un verbe ? Se rencontrer, c’est la définition même de notre ADN.
– Un animal La vache. Elle occupe une place importante dans toutes les cultures. Sacrée en Inde, laitière et nourricière en occident, c’est un peu l’animal qui rassemble tout le monde en ne laissant pas indifférent.
Elle met également en avant le bon sens paysan, l’authenticité.

– Un seul mot pour décrire La Commune ? Je vais opter pour « mixité » car c’est le premier qui me vient à l’esprit quand je pense à La Commune.

Manger, travailler, débattre, découvrir, se cultiver, jouer de la musique, écouter un concert, faire une brocante, participer à un atelier… Quelles que soient les raisons qui peuvent amener à y aller, un instant de bonheur se trouve sans aucun doute à La Commune.

Lieu unique dans lequel tout le monde peut se sentir à l’aise comme chez soi, ce lieu de vie et de culture n’en reste pas moins un formidable tremplin pour les entrepreneurs doublé d’une notion éco-citoyenne très forte..

Le prototype lyonnais qui fait office de nouveau modèle économique et de pôle à vivre, a pour ambition d’être déployé dans d’autres villes de France à l’avenir… Affaire à suivre !

Les suivre : Facebook – Instagram – Site web
3 rue Pré-Gaudry
69007 Lyon
Mardi – Mercredi: 7h30 – 00h00
Jeudi – Vendredi: 7h30 – 01h00
Samedi : 11h30 – 01h00
Dimanche : 11h30 – 17h<

Pour découvrir l’épisode 1 à La Plante Du Loup, c’est par ici !
Pour découvrir l’épisode 2 chez Mowgli, c’est par  !
Pour découvrir l’épisode 3 chez Sapna, c’est encore par  !

Leave a Reply