Quand ouvrir un deuxième restaurant ? - Tiller Blog ??
BlogNos clients

Quand ouvrir un deuxième restaurant ?

By décembre 23, 2016 décembre 11th, 2019 No Comments

Votre concept a fait ses preuves, vos clients sont satisfaits et tous les voyants sont au vert. Vous réfléchissez logiquement à ouvrir un deuxième restaurant. Comment savoir si c’est vraiment le bon moment ? Nous avons demandé à nos clients de nous répondre et de nous donner leurs meilleurs conseils avant d’envisager une deuxième ouverture. Suivez le guide .

Financièrement, suis-je prêt à ouvrir mon second restaurant ?

Votre première priorité est le financement de votre deuxième restaurant.

Est-ce que vous allez utiliser votre capital personnel pour développer votre concept ou plutôt aller chercher des sources de financement externes (investisseurs, prêts, etc.). C’est souvent une bonne idée de séparer le financement de vos deux établissements, surtout si votre projet est relativement jeune. Considérez votre nouveau restaurant comme une entreprise distincte afin d’éviter de plomber le premier de pertes nécessaires.

De combien d’argent allez-vous avoir besoin ? Cela dépend de la taille et la localisation de votre nouveau restaurant, mais si elles sont similaires à votre premier, vous pouvez compter a minima sur le même montant d’argent. N’oubliez surtout pas de faire une liste de tout ce dont vous avez eu besoin lors de votre première ouverture pour ne pas faire d’oublis  ?

Avant d’ouvrir votre deuxième emplacement, assurez-vous également que la comptabilité de votre restaurant actuel est en ordre, surtout dans le cas où vous voulez obtenir un prêt de votre banque.

Choisir le bon emplacement pour votre second restaurant

Si vous envisagez d’ouvrir un nouvel établissement, c’est que votre premier commence à bien marcher ! Vous savez donc que l’emplacement est essentiel au succès d’un restaurant, entre autres choses. Votre première expérience va vous aider pour la suite !

Considérez les forces et les faiblesses de l’emplacement de votre restaurant actuel. En mettant tous ces éléments en considération aux côtés des facteurs plus généraux (comme la concurrence et la demande), vous allez pouvoir déterminer un lieu qui vous conviendra, tant au niveau de la clientèle qu’à tous les autres niveaux.

Former vos collaborateurs : indispensable avant l’ouverture

Vous ne pourrez plus être à deux endroits à la fois, il vous faudra donc avoir quelqu’un de confiance qui va vous représenter dans l’un des deux établissements. Dans les premiers mois, vous allez probablement passer la plupart de votre temps dans la préparation de votre nouvel établissement. Il vous faudra donc vous assurer que votre premier lieu est entre de bonnes mains !

Norman, gérant du restaurant Street Bangkok nous livre un bon conseil lorsqu’il s’agit d’ouvrir un nouvel établissement : “…emmener une partie de l’équipe du premier restaurant dans le nouveau, et former des anciens membres du personnel à prendre la relève sur le premier”. Ce mélange entre ancien et nouveau vous permettra également de garder une cohérence dans le discours et dans l’état d’esprit du groupe.

La formation du nouveau personnel à l’ensemble des outils est également fondamental et ne devrait pas vous faire perdre de temps. Le choix d’une solution globale de caisse enregistreuse simple s’impose donc !

Avoir des process opérationnels et comptables fiables et duplicables

Si vous ouvrez un nouvel établissement, vous allez forcément passer moins de temps dans chacun de vos restaurants. Il va donc vous falloir prendre de la hauteur, surtout si votre objectif à terme est d’en ouvrir d’autres.

Pour cela, il faut que vous ayez mis en place des process stricts et faciles à dupliquer, que ce soit en cuisine, pour la gestion des achats et de vos fournisseurs mais aussi dans votre comptabilité. Le plus simple, c’est de les mettre par écrit, de les donner à votre ou vos managers, et de les responsabiliser. Avoir les bons outils digitaux est également une étape essentielle afin de mieux gérer vos business, même lorsque vous êtes à distance. Si vous ne nous croyez pas, (re)regardez le témoignage de Thierry, le gérant de l’Ancienne Maison Gradelle et du Louis Vin et découvrez comment il profite des outils digitaux pour garder un contrôle simple sur ses établissements. 

La caisse enregistreuse Tiller (eh oui, on prêche parfois notre propre paroisse) peut vous aider à piloter votre activité, que ce soit à travers le suivi des chiffres et de votre activité, la gestion des achats et des fournisseurs mais aussi dans l’automatisation de vos documents comptables de un ou plusieurs établissement.

Tout est dit ! Quand vous êtes prêts à vous lancer dans l’aventure à nouveau, adoptez les bons réflexes 🙂

Caisse enregistreuse + Restaurant = ♥️

Publié par

Dimitri Farber

Date

14.12.16