Guide du confinement 2.0 à l'usage du commerçant - Tiller Systems
ActualitésConseilsCOVID-19

Guide du confinement 2.0 à l’usage du commerçant

By novembre 9, 2020 novembre 16th, 2020 No Comments

Le second round du confinement a officiellement débuté. Si la première période a laissé des séquelles à de nombreux restaurateurs, tous n’ont pas fini dans les cordes. Qu’ont-ils fait différemment ? Comment abordent-ils ce second confinement ? Quelles leçons faut-il en tirer ?

Nous avons rencontré ces entrepreneurs qui ont su faire du confinement une période presque comme les autres pour mettre au point ce guide de survie dédié aux restaurateurs.

Enseignement n°1 : Passer au Click & Collect

Qu’est-ce que le Click & Collect ?

Le Click & Collect est la pratique qui consiste à vendre et encaisser en ligne des biens et marchandises qui seront par la suite retirés en magasin par vos clients. Vos clients peuvent consulter l’intégralité de votre carte ou catalogue, directement depuis votre site internet ou une application dédiée. Comme sur tout site marchand, ils constituent alors leur panier, règlent leur achats et choisissent la date et l’heure de leur choix pour venir retirer leur commande chez vous.

Quels sont les avantages du Click & Collect ?

Contrairement à la livraison à domicile, le Click & Collect implique un retrait de marchandise sur place par le client. En période de confinement, ces sorties autorisées sont particulièrement bienvenues. C’est une opportunité de conserver et renforcer le lien entre vous et vos clients qui gardent ainsi l’habitude de visiter votre point de vente.

Pourquoi faut-il passer au Click & Collect rapidement ?

Afin de soutenir les petits commerces, Bruno Le Maire a annoncé début Novembre que les revenus issus du Click & Collect ne seraient pas intégrés au chiffre d’affaires des commerçants. Cette aide de l’Etat a pour but de minimiser la baisse d’activité en assouplissant la fiscalité.

 

Enseignement n°2 : Profiter de l’aide à la digitalisation

Qu’est-ce que l’aide à la digitalisation des commerces et restaurants ?

Dans le but d’aider les commerces à accéder à des outils leur permettant d’augmenter leurs revenus, l’Etat a débloqué 100 millions d’euros destinés aux commerçants et restaurateurs.

Comment bénéficier de l’aide de l’Etat à la digitalisation des commerces et restaurants ?

Si les détails du plan restent à définir, certaines régions comme l’Île-de-France ou la Région Sud proposent d’ores et déjà des dispositifs d’aide prenant la forme d’un remboursement du montant investi dans vos démarches de digitalisation. Le remboursement peut notamment atteindre 5000€HT, à hauteur de 70% de la somme investie en Région Sud.

Quels achats sont éligibles au remboursement des frais de digitalisation par l’Etat ?

Voici ce que l’on peut lire sur le site internet de la Région Sud :

“Les projets éligibles au présent dispositif sont l’acquisition ou le développement d’outils numériques (menus dématérialisés, outils de billetterie ou de réservation en ligne, logiciel de gestion de la relation client, plate-forme de commercialisation…) permettant de répondre à au moins un des enjeux ci-dessous :

Adapter l’activité aux enjeux sanitaires liés au contexte post-crise Covid19 notamment dans la relation client,
Gagner en compétitivité, en particulier en matière de commercialisation,
Permettre un développement durable et plus résilient de l’activité.”

 

Enseignement n°3 : Trouver les bons financements

Conscient du risque encouru par les entreprises fonctionnant avec une trésorerie en flux tendu, mais aussi par beaucoup d’autres, le Gouvernement a créé le Prêt Garanti par l’État (PGE). Ce dispositif de 300 milliards d’euros permet à toute entreprise d’emprunter, selon son nombre de salarié, de 10,000€ à trois mois de chiffre d’affaires. L’emprunt, contracté auprès de sa banque, sera remboursé par l’entreprise dans des conditions avantageuses décrites sur le site du ministère de l’Economie et des Finances.

Quelles alternatives ou compléments au Prêt Garanti par l’État ?

Pour soutenir le secteur, au même titre que les banques avec le Prêt Garanti par l’État, des acteurs privés proposent des financements aux entreprises. C’est le cas notamment de la plateforme October qui, en plus de proposer le PGE, vient de lancer un Prêt tourisme complémentaire notamment dédié aux restaurateurs. Ce prêt allant de 30,000€ à 1,5 million d’euros permet de bénéficier d’un différé de 18 mois dans le remboursement du capital, le temps que la situation revienne à la « normale ».

L’avantage d’October est de proposer ce service de prêt de façon simple (100% en ligne, sans garantie personnelle ni assurance, sans obligation de domiciliation des flux) et rapide (dossier en 5 min, offre en 48h, fonds disponibles sous 7 jours).

« Nous nous engageons à accompagner de manière concrète la résilience d’un secteur fortement touché par la crise sanitaire grâce à un prêt parfaitement adapté à leur situation. » Olivier Goy – CEO d’October

Utilisateur Tiller ? Contractez un Prêt tourisme October en bénéficiant de conditions privilégiées.

manage cookies