La boulangerie so 2019, ça ressemble à quoi ?   - Tiller Systems
ActualitésTendances

La boulangerie so 2019, ça ressemble à quoi ?  

By juillet 29, 2019 août 10th, 2019 No Comments

Paraît-il que l’on trouve une boulangerie à tous les coins de rue, soit une pour 1 800 habitants. Un chiffre en constante baisse dans le pays de la fameuse baguette. Le nombre total de boulangeries est descendu en dessous de la barre des 30 000. 

Devenu un secteur de concurrence accrue, la boulangerie doit maintenant faire face à la montée en force de son industrialisation par les grandes surfaces. Proposant une offre moins chère avec des produits dont la qualité se rapproche de nos boulangeries traditionnelles, les grandes surfaces les poussent à se réinventer et innover. 

la_boulangerie_2019_ca_ressemble_a_quoi_tiller

Repenser la boulangerie comme un lieu de vie. 

Vous êtes-vous déjà posé dans une boulangerie pour profiter de votre café du matin accompagné de ce fameux croissant au beurre que vous aimez tant ? Ce n’est pas chose courante dans une boulangerie. Mais pourtant, ces dernières années, de nouveaux concepts sont nés pour venir chambouler ces habitudes. 

B.O.U.L.O.M. Ça vous dit quelque chose ? Un lieu, 3 concepts. 3 univers différents. L’expérience se veut déroutante. On entre dans une boulangerie pour continuer sur un espace restauration et enfin, on peut même profiter d’un bar à cocktail. Un lieu pour le moins atypique qui vient bousculer l’ordre établi.

Repenser la boulangerie comme un lieu de vie, c’est l’idée qu’a eu Julien Duboué, fondateur de B.O.U.L.O.M. Au-delà du produit en lui-même, permettre de faire de cet endroit un espace de partage est une première façon de réinventer ce secteur.  

 

la_boulangerie_2019_ca_ressemble_a_quoi_tiller_boulom

Julien Duboué via l’Instagram de @b.o.u.l.o.m

Merci les réseaux sociaux ! 

Avec l’avènement des réseaux sociaux et de lieux dit “instagrammables”, il est clair que le secteur a de quoi faire pour s’inspirer et se métamorphoser. 

Le hashtag “bakery”, qui recueille plus de 10 millions de photos, nous montre que l’attrait pour l’art du pain n’est pas vain. Du coup, ces nouvelles boulangeries se tournent vers des produits non seulement bons, mais aussi visuellement beaux et originaux. 

C’est la boulangerie du coin préférée des influenceuses du moment. Bo&Mie, située dans le 2e arrondissement de Paris, est la boulangerie française la plus suivie sur les réseaux sociaux. Le concept ? Une boulangerie créative, créée par Jean-François Bandet et Magali Szekula en 2017. Simple et efficace. Elle reprend les codes de la sphère Instagram pour assurer sa visibilité. Parce que oui, c’est aussi ça la boulangerie “so 2019”, une boulangerie à la carte unique mais aussi très connectée. 

 

la_boulangerie_2019_ca_ressemble_a_quoi_tiller_bo_et_mie

Intérieur de la boulangerie Bo&Mie via leur Instagram @boetmie

Un mélange des genres

Parfois, cela ne fait pas de mal de revoir ses classiques et de leur apporter une nouvelle touche. S’inspirer de ce qui se fait autour de soi, de ses voyages, de ses découvertes, mais aussi de sa vie personnelle, est aussi un moyen de se différencier. 

Avec un nom aussi accrocheur, The French Bastards a tout pour se faire remarquer. Le projet part d’une bande de 3 amis, qui ont décidé de faire de ce lieu, un endroit convivial, à l’ambiance pop. Un mélange hybride entre la boulangerie traditionnelle et les boutiques branchées du moment. Le concept de lieu de vie prend donc tout son sens : ils ont fait en sorte qu’une fois entré dans la boutique, le client se sente chez lui. De la musique, des objets importés de leurs chambres, la boulangerie offre un coin chaleureux et atypique qui répond bien à cette génération désireuse de lieux hors normes. Les Bastards ont tout compris pour faire la différence ! 

 

la_boulangerie_2019_ca_ressemble_a_quoi_tiller_the_french_bastards

Julien Abourmad, chef pâtissier de la boulangerie The French Bastards via l’Instagram @the_french_bastards

Remettre la tradition au goût du jour

Jérémie et Keren, viennent d’ouvrir la boulangerie MaMi, rue Faubourg du Temple dans le 11ème arrondissement de Paris. Elle propose un éventail de produits aux accents orientaux, où il est un peu moins probable de retrouver le légendaire pain au chocolat. 

La boulangerie suit la tendance du moment en remettant les saveurs et le savoir-faire au goût du jour. Ce n’est pas sans rappeler la boulangerie traditionnelle d’antan qui manque à nos boulangeries actuelles. MaMi, n’oublie tout de même pas d’y apporter sa touche de modernité. On peut le voir notamment dans le choix de ses matières premières : des farines bios et diverses qui feront voyager les amateurs de bon levain. 

 

Ces nouveaux boulangers nous montrent que la filière du pain a encore beaucoup d’avenir devant elle. Ces concepts florissants changent la face du paysage boulanger pour lui redonner un nouveau souffle. Mais alors qu’est-ce qu’il faudrait de plus au secteur, pour retrouver sa flamme d’antan ? Pour Jérémie de la boulangerie MaMi, “pas grand chose”. Grâce à la prise d’initiatives pour innover dans le secteur, aux réseaux sociaux qui donnent une nouvelle visibilité au métier et au savoir-faire qui est remis en avant, le flambeau est prêt à être passé. Le métier de boulanger n’est pas éteint ! 

la_boulangerie_2019_ca_ressemble_a_quoi_tiller