Comment être premier avec son restaurant sur Google ?
Conseils

Comment être premier avec son restaurant sur Google ?

By mars 25, 2021 mars 29th, 2021 No Comments
être premier restaurant Google

Vous êtes conscient des enjeux et de l’intérêt d’augmenter la visibilité de votre restaurant sur Google. Si vous lisez ces lignes c’est parce que cet article est suffisamment optimisé pour être bien placé sur Google.

Les bonnes pratiques appliquées à cet article, nous allons vous les transmettre pour vous permettre d’être le premier restaurant sur Google et d’augmenter le nombre de visites enregistrées chaque mois !

Qu’est-ce que le référencement ? Pourquoi être sur la première page de Google augmentera votre chiffre d’affaires ? Comment se démarquer et améliorer le référencement de son restaurant, sans être un expert en SEO ? Et, qu’est-ce qu’au juste le “SEO” ?

Comment créer simplement le site internet de son restaurant sur Google?

La première étape pour optimiser son site internet est d’avoir un site internet à optimiser. Dans cet article, nous vous expliquons comment en créer un efficace pour votre restaurant.

Lors de la création de votre site, pensez à optimiser l’expérience sur mobile. C’est primordial car aujourd’hui 60% des recherches sont effectuées sur un smartphone. 

Les consommateurs se tournent d’abord vers leur téléphone pour choisir le prochain restaurant à tester, et avoir un site mal configuré sur mobile peut vite les faire partir.

 

Plus de conseils pour tirer profit du digital dans le monde de la restauration :

Qu’est-ce que le référencement d’un site internet et comment fonctionne-t-il pour être premier restaurant sur Google ?

Le référencement d’un site internet est la façon dont celui-ci est répertorié sur les moteurs de recherche.

Il existe plusieurs catégories de référencement :

  • Payant

Aussi appelé référencement sponsorisé. Les méthodes d’optimisation du référencement payant sont rassemblées sous l’acronyme SEA (Search Engine Advertising). De façon synthétique on peut dire que le SEA consiste à acheter des liens sponsorisés pour augmenter votre visibilité dans les résultats de recherche Google.

  • Local

En cherchant “restaurant libanais” sur Google, un parisien aura comme premiers résultats les restaurants “à proximité de sa position actuelle”. C’est ce qu’on appelle référencement local. 

  • Naturel

Aussi appelé référencement “organique”, le référencement naturel consiste dans le respect de “bonnes pratiques” permettant d’optimiser l’analyse du site internet de votre restaurant par Google. Il repose sur les méthodes gratuites, déterminées par l’algorithme du moteur de recherche. Les méthodes d’optimisation du référencement organique sont réunies sous l’acronyme SEO (Search Engine Optimization). Dans la suite de cet article nous vous expliquerons comment convaincre cet algorithme de vous offrir un meilleur positionnement.

Dans les résultats de recherche Google, ces différents types de référencement cohabitent et disposent chacun de leur section dédiée.

être premier restaurant Google
être premier restaurant Google
être premier restaurant Google

Pourquoi le référencement est-il aussi important pour votre restaurant ? 

70 à 77% des clics se font sur les 5 premiers résultats, dont 54 à 59% sur le top 3.

A l’inverse, les résultats en seconde page ont des taux de clic proches de zéro. Pour cause, moins de 1% des utilisateurs visitent cette seconde page.

Pour prouver l’impact du référencement sur le chiffre d’affaires, Malou a aidé un restaurant à être référencé dans le top 3 de Google. Celui-ci a vu sa fréquentation augmenter de 94 clients par mois la première année et ses revenus mensuels ont grimpé de 7000€ !

Comment faire pour être le premier restaurant sur les résultats de Google ?

 

Booster le SEO de votre restaurant sur Google et apparaître en tête des résultats, c’est plus simple que vous ne le pensez ! 

8 conseils pour que votre restaurant soit dans le top 3 sur Google :

1. Créer votre page Google My Business

Pour gagner en visibilité sur Google, il est indispensable que votre restaurant dispose d’une page Google My Business.

Comment mettre son restaurant sur Google ?

  • Inscrivez-vous sur Google My Business (il vous faudra un compte Google)
  • Renseignez un maximum de champs lors du formulaire d’inscription (Google aime mettre en avant les fiches pour lesquelles il dispose de toutes les informations possibles)
  • Validez. Une vérification par SMS vous sera envoyée

Dès la validation, les clients pourront commencer à laisser des commentaires !

Cette inscription vous permettra également d’apparaître dans les résultats sur Google Maps. Les agrégateurs comme TripAdvisor ou LaFourchette sont très difficiles à concurrencer sur le référencement organique car ils bénéficient d’une forte réputation. En revanche, le référencement local vous permettra d’atteindre facilement le top 3 sous la map :

2. Gérer la e-réputation de votre restaurant (Commentaires Google Reviews)

Google Reviews

Les commentaires sont l’un des principaux critères de choix des consommateurs. Il est recommandé d’inciter vos clients à vous laisser des commentaires. Obtenir de nombreux avis positifs sur Google est important car la note moyenne “Google Review’ est l’une des premières choses regardées par le client. 

Nos astuces pour récolter plus d’avis

  • Positionnez un QR code à la sortie du restaurant, à scanner pour donner son avis 
  • Dans les commandes en livraison, glissez un flyer sur lequel vous aurez imprimé ce même QR code
  • Installez une tablette sur laquelle le client pourra directement noter votre restaurant lors de sa visite
  • Mettez en place un programme de fidélité pour collecter les informations de contact de vos clients et réalisez des campagnes par mail ou SMS

Comment répondre aux avis clients sur Google My Business ?

Suivez ces 3 étapes :

  • Ouvrez votre compte Google My Business.
  • Cliquez sur “Avis” dans la colonne de gauche
  • Choisissez un commentaire, puis ajoutez votre réponse directement depuis cet onglet.

Comment répondre à un commentaire positif ou négatif ?

Un commentaire négatif peut, s’il est bien traité, devenir une véritable opportunité. Il s’agit d’une occasion de recueillir un retour sur quelque chose s’étant mal passé, et donc, d’améliorer votre service. En vous écrivant, le client mécontent vous offre une chance de lui répondre et possiblement de recoller les morceaux. Un client mécontent ne laissant pas de commentaire pourra quant à lui rester fâché en colportant son avis négatif auprès de son cercle proche indéfiniment.

Toutefois, répondre à ces avis n’est pas chose aisée. 

Dans ce livre blanc nous vous aidons à répondre lors d’un avis positif ou négatif.

L’importance des Réseaux Sociaux

Instagram, Facebook, Twitter : ce que vous y faites au nom de votre établissement façonne votre e-réputation, et celle-ci impacte le SEO de votre site. Plus de visibilité sur les réseaux sociaux, c’est plus de “clics” sur votre site, et donc un positionnement mis en valeur par Google.

Pour donner de la valeur à votre site internet, il faut produire un contenu régulier sur vos différents réseaux sociaux et y proposer des liens qui renvoient à votre site. Le lien de votre restaurant devrait toujours figurer dans la description de vos pages Instagram, Twitter, Facebook, pour être accessible rapidement.

Pour vous organiser dans la création de contenu, vous pourriez mettre en place un calendrier éditorial pour poster des story à un rythme régulier, ou dès qu’il y a une annonce importante à faire (nouveaux horaires, nouveau plat au menu, …).

Cette régularité suscitera l’attention du client, comme un rendez-vous hebdomadaire à ne pas manquer.

Au même titre que les avis Google My Business, les avis sur les réseaux sociaux impactent beaucoup votre e-réputation. Si des clients vous envoient des messages directs sur Facebook pour laisser un avis ou poser une question, votre réactivité sera appréciée !

3. Les métadonnées

Qu’est-ce que c’est ? 

Il s’agit de données… à propos de données. 

Les métadonnées sont composées d’un ensemble d’informations qui décrivent un contenu. Elles sont “invisibles” et s’adressent aux moteurs de recherche tels que Google qui s’en servent pour interpréter votre contenu. 

Ce sont par exemple :

  • Les balises titres (h1, h2, h3…)
  • Les descriptions d’images
  • La structure de mots clés (nombre, densité…)

Ces métadonnées permettent aux robots qui analysent vos pages de comprendre quel en est le sujet, comment l’information y est hiérarchisée etc. Elles sont ensuite utilisées par les moteurs de recherche pour définir quelles recherches doivent faire figurer votre page parmi les résultats. 

De nombreux outils en ligne (dont certains sont gratuits) vous aiguillerons sur les bonnes pratiques à observer. 

Par exemple, le module “Yoast SEO” pour WordPress vous aidera à :

  • Ajuster la longueur des titres et des descriptions de pages
  • Intégrer suffisamment de fois votre “requête cible” dans les titres et paragraphes importants (voir paragraphe suivant)
  • Intégrer le bon nombre de liens internes et externes (voir conseil n°8)
  • Identifier un manque d’illustrations
  • Adoptez de nombreux autres bons réflexes pour améliorer votre référencement !

La requête cible

Aussi appelé “mot clé principal”, c’est le terme de recherche (2-3 mots) pour lequel vous souhaitez que votre article ou votre page soit référencé. Vous ne pouvez pas deviner précisément ce que les internautes vont taper, mais vous pouvez imaginer une requête qui correspond au contenu de votre page, et surtout, anticiper ce que vous souhaitez que vos lecteurs tapent dans le moteur de recherche avant d’atterrir sur votre page.

Si vous ouvrez la page de votre restaurant libanais à Paris, vous pourrez créer des pages avec l’objectif de vous positionner sur des requêtes telles que “restaurant libanais paris”, “meilleur falafel parisien”, “où manger un bon libanais à paris ?”…

Les mots clés

Les mots clés que vous intégrez à votre texte définissent le type de trafic que vous allez obtenir. En choisissant les bons mots-clés vous pourrez cibler votre marché, être sûr de répondre à la requête.

Avant même de commencer à écrire sur votre site, listez les mots qui seront recherchés par vos potentiels clients, mais aussi leurs synonymes. Au moment de l’écriture, il n’y aura plus qu’à les insérer harmonieusement. 

Pour un restaurant, le choix de mots-clés doit s’articuler autour de l’offre (restaurant ou brasserie, sushi ou pizzeria, etc) et du lieu (ville, arrondissement).

Avec suffisamment de mot-clés liés à votre requête cible, Google saura relayer votre site au bon public. 

Nos conseils :

  • Évitez de faire une liste de mots clés, sans que ça ait de sens dans la phrase. Google le verra et ne prendra pas en compte ces mots.
  • Mettez les mots clés dans l’ordre de la requête. Avec la requête “restaurant libanais paris”, préférez donc le titre “Comment ouvrir un restaurant libanais à Paris ?” plutôt que “Paris, la ville parfaite pour accueillir votre nouveau restaurant libanais
  • Travaillez la longue traîne : ce sont les mots clés moins utilisés par les internautes mais qui correspondent à la requête. Les mots clés de longue traîne peuvent représenter jusqu’à 70% des recherches effectuées sur Google, car ce sont des requêtes plus spécifiques. Pour trouver ces mots clés, vous pouvez utiliser Google Trends, Answer the Public, ou tout simplement chercher votre requête dans Google et regarder la rubrique “Résultats Associés”.
  • Si vous n’êtes pas inspirés, comparez votre page au résultat en top position sur la requête que vous visez. Quels synonymes, mots clés de longue traîne sont utilisés ? Quelle est leur densité ? Inspirez-vous en et analysez l’impact sur votre positionnement.

4. Le bon url pour apparaître comme premier restaurant sur Google

URL de votre site 

Au moment de créer votre site internet, il faut choisir une adresse (l’url) courte et facilement identifiable. Les mots qui devraient y être inclus sont le nom de l’établissement et sa localisation.

URL des pages de votre site

Une fois sur le site, en cliquant sur la page d’accueil, ou vers un article de blog, votre url va changer. Pour ces pages annexes, créer des url plus longues et spécifiques peut vous offrir un positionnement sur davantage de requêtes

5. Produire du contenu…

Google perçoit votre site comme pertinent lorsque du contenu y est posté régulièrement. Vous pouvez commencer par ajouter une section blog sur le site de votre restaurant, en y postant des articles sur les nouveautés à venir, ou n’importe quel sujet lié à la restauration que vous maîtrisez.

6. …mais pas trop chargé !

Google sature au-delà d’un millier de mots, alors faites attention à ne pas trop charger les pages (même si vous n’allez pas écrire un roman à chaque article).

7. Uniformiser et mettre à jour les informations en ligne 

Les incohérences sont pénalisées par l’algorithme Google, qui choisira de donner de la visibilité à un autre restaurant si ses informations sont plus uniformes. Indiquez les mêmes informations (horaires, adresse, menus, prix) partout. Et dès qu’il y a un changement, ayez le réflexe de mettre à jour votre Yelp, TripAdvisor, Google, pages jaunes, site, et réseaux sociaux.

D’autant plus que durant cette période incertaine où certains restaurants ferment, d’autres adaptent leurs horaires au couvre-feu, il est important de ne pas brouiller l’esprit du client.

8. Les Backlinks

Aussi appelé “lien retour”,  c’est un lien venant d’autres sites qui renvoie vers votre page. Multiplier les backlinks rendra votre site plus fort, car plus vous en aurez, plus Google supposera que vous êtes un site de confiance.

Pour ce faire, ayez recours à des partenariats, ou invitez des blogueurs à tester votre cuisine, puis à écrire un article de blog décrivant leur expérience (en y intégrant un lien vers votre site).

A présent, vous avez toutes les clés en main pour optimiser votre site internet et vous démarquer des restaurants concurrents. Soyez patient ! Les résultats n’arrivent pas du jour au lendemain, mais avec des efforts réguliers, et en cumulant les avis positifs vous verrez peu à peu votre positionnement changer.

manage cookies