Budget d'ouverture d'un restaurant : 7 frais à ne pas oublier - Tiller
ConseilsEntrepreneuriat

Budget d’ouverture d’un restaurant : 7 frais à ne pas oublier.

By octobre 11, 2021 octobre 25th, 2021 No Comments
budget ouverture restaurant

Prévoir un budget avant l’ouverture de son restaurant est une étape majeure pour déterminer votre capacité financière et demander les fonds dont vous avez besoin. 

Selon le concept de restauration que vous avez choisi (fast food, food truck, restaurant traditionnel) vous serez amené à débourser jusqu’à 400 000€ pour préparer l’ouverture de votre enseigne. 

Pour ne pas avoir de mauvaises surprises, découvrez dans cet article les 7 frais auxquels tous les restaurateurs font face avant l’ouverture. Appliquez cette liste aux spécificités de votre activité pour en tirer un budget prévisionnel précis.

Liste des 7 frais à prendre en compte dans son budget :

  1. Frais de création 
  2. Loyer du local commercial 
  3. Frais de personnel 
  4. Publicité et communication 
  5. Investissement matériel
  6. Stock de marchandises
  7. Permis, licences, et formations 

1. Frais de création

Immatriculation

L’immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) est une formalité obligatoire avant l’ouverture, car elle sera la preuve de l’existence de votre restaurant. En fonction du statut choisi, les frais d’immatriculation seront plus ou moins élevés. Retrouvez juste ici les frais spécifiques à la forme juridique de votre choix (SARL, SAS, EURL…), qui avoisinent les 40€ pour la plupart des cas. 

Assurance

Plusieurs assurances et garanties seront nécessaires pour entrer dans le monde de la restauration, qui a son lot de situations imprévisibles. Voici quelques exemples :

  • L’assurance responsabilité civile professionnelle 

Elle protège les clients, salariés, fournisseurs, et couvre les dommages corporels, matériels, immatériels). Cette assurance va varier entre 27 et 75€ par mois.

  • L’assurance responsabilité civile dirigeant

Vous couvre en cas de faute dans le cadre de votre activité professionnelle.

  • Prévoyance responsable restaurant

Vous couvre en cas d’arrêt de travail, d’invalidité ou de décès, en maintenant votre salaire/rente.

2. Local commercial

Loyer du local

Le prix de votre local commercial va dépendre de nombreux facteurs :

  • Sa localisation
  • Le nombre de mètres carrés dont vous avez besoin
  • La période où vous l’achetez
  • Vos talents de négociation

Habituellement, il faut prévoir un acompte de 10 à 20% pour l’achat d’un local commercial.

Aménagements et travaux

Si vous n’êtes pas sur une reprise de restaurant, l’achat d’un local commercial nécessite généralement de dédier une partie de son budget aux travaux et à l’aménagement.

Comparez différents devis d’entrepreneurs, mais visez sur la qualité pour avoir un espace de travail durable.

Factures énergétiques

Pour une activité de restauration classique, vous aurez un besoin en :

  • Électricité
  • Gaz
  • Chauffage
  • Eau 

Cette consommation énergétique sera amenée à changer selon les saisons, mais vous pouvez déjà estimer les coûts de démarrage. Pour trouver les tarifs les plus adaptés, passez par un comparateur. 

Box internet

Renseignez vous sur un abonnement adapté pour votre bureau, mais aussi pour votre salle si vous souhaitez offrir le wifi gratuit à vos convives.

Assurances liées au local commercial

  • Assurance multirisque 

Elle protège les locaux et couvre toutes les formes de catastrophes naturelles ainsi que le vandalisme qui pourrait survenir dans votre enseigne. Elle coûte au minimum 300€.

  • Assurance classique avec des garanties.

Pour rentrer dans les spécificités de votre activité, vous pouvez souscrire à des garanties optionnelles comme pour les dégâts des eaux, dommages électriques, dommages des produits périssables au frigo, etc. Comme ce sont des risques communs en restauration, mieux vaut prévenir que guérir.

3. Frais de personnel  

Salaires et cotisations sociales

Réfléchissez au volume de main d’œuvre dont vous avez besoin, qui va dépendre de votre concept : 

  • restaurant traditionnel (beaucoup d’équipiers en salle)
  • fast food (plus d’équipiers en cuisine qu’en salle)
  • food truck (2-5 personnes maximum dans le camion)

Les rôles que vous allez recruter : managers, cuisiniers, plongeur, serveur, hôte d’accueil, barman, service de ménage et entretien. Cette liste non exhaustive est bien entendu à adapter selon votre situation. Vous allez par exemple avoir besoin d’un expert comptable, community manager, ou autre rôle si votre activité évolue rapidement.

La définition des rôles et du volume de main d’œuvre vous permettra d’estimer un budget prévisionnel pour la partie des salaires et les cotisations qui y sont liées. 

Différents contrats

En fonction du type de contrat (extra, saisonnier, intérim, alternant) que vous choisissez pour votre restaurant, les charges salariales ne seront pas les mêmes. 

Le recrutement d’un alternant donne par exemple accès à une réduction générale des cotisations patronales et une exonération des cotisations salariales.

A vous de définir un juste milieu entre avoir des équipiers disponibles toute la semaine et payer beaucoup de cotisations.

4. Publicité et communication

Choisissez les formes de publicité que vous allez mettre en place, et le budget que vous souhaitez y accorder (flyers, carte de visite, site internet, réseaux sociaux, presse, vidéo..).

On laisse souvent de côté cet élément dans le budget, et pourtant il est indispensable. 

Car même avec une cuisine délicieuse, si personne n’est au courant que vous venez d’ouvrir un restaurant, vous aurez du mal à voir votre activité décoller.

Les éléments à prendre en compte dans un budget publicitaire :

  • Impression de flyers
  • Vidéo de présentation du restaurant
  • Création d’un site internet professionnel
  • Photos professionnelles pour vos réseaux sociaux
  • Publicité payante sur internet et collaboration avec des influenceurs

5. Investissements matériels

Équipement de cuisine

Pour cuisiner dans de bonnes conditions, vous allez faire appel à des fournisseurs spécialisés dans les matériaux de restauration (ustensiles de cuisine, tables en inox).

Retrouvez juste ici notre article sur la liste du matériel indispensable au restaurant, et nos conseils pour faire des économies.

Nouvelles technologies

Le secteur de la restauration connaît également un grand tournant technologique, à prendre en compte dans votre manière de travailler. Il est de plus en plus attendu que vous proposiez des services tels que le click and collect, la livraison, le menu digital, les bornes de commande.

C’est pourquoi il est conseillé d’équiper votre restaurant d’un système de caisse dernière génération, qui inclut toutes ses fonctionnalités. En plus d’un logiciel de gestion complet, vous aurez besoin du matériel suivant pour une caisse optimale :

  • Tablette (IPad)
  • Support d’IPad
  • Tiroir caisse
  • Douchette
  • Imprimante thermique

Votre budget d’ouverture de restaurant devra inclure le coût initial de ce matériel mais aussi les mensualités liés à l’abonnement au logiciel.

Mobilier

Selon l’espace que vous occupez et le nombre de couverts que vous allez servir, il vous faudra acheter le nombre correspondant de tables, chaises, nappes, et toute la décoration qui donnera une identité à votre restaurant.

Sur internet, de nombreux sites référencent ce matériel professionnel mêlant design et confort, comme Universal Mobiliers et Mobilier restaurant.

6. Stock de marchandises

Pour bien fonctionner dès l’ouverture de votre restaurant, vous devez déterminer un stock de départ, et l’intégrer à votre budget prévisionnel. Ce stock inclut le matériel (emballage, couverts, gobelets, …) et le stock de nourriture (de quoi remplir la chambre froide pour une semaine de service minimum). Pour les matières premières, concentrez vous sur le stock non périssable (riz, farine, etc.) et prenez le strict nécessaire pour les périssables, afin d’éviter les gaspillages sur la semaine d’ouverture qui est difficilement prévisible.

Vous déduirez plus tard un budget mensuel lié aux stocks en lien avec vos menus et la moyenne des couverts servis sur vos premières semaines après l’ouverture.

7. Permis, Licences, et formations

De nombreux permis sont nécessaires pour ouvrir un restaurant. Certains ont un coût, c’est pourquoi nous avons voulu les réunir dans cette partie :

Permis d’exploitation

Formation obligatoire pour ouvrir ou reprendre un restaurant, elle est valable 10 ans, et coûte environ 500€.

Permis de débit de boissons alcoolisées 

Formation obligatoire pour vendre de l’alcool entre 22h et 8h du matin, elle coûte entre 300 et 1500€. Vous devez simplement remplir les conditions suivantes : être majeur ou mineur émancipé, ne pas être sous tutelle, et ne pas être condamné à certaines peines.

Permis pour la musique

Ce sont des droits de diffusion payés à la SACEM si vous diffusez de la musique dans votre restaurant. Ces frais peuvent varier selon la ville et le nombre de personnes présentes dans votre restaurant : environ 230€ pour un petit café à Paris, et presque 860€ pour un restaurant de plus de 100 places.

Formation d’hygiène HACCP

Formation obligatoire pour ouvrir un restaurant, qui coûte entre 290 et 645€ selon la taille de votre groupe. L’hygiène est un sujet que vous ne pouvez pas ignorer, et si votre local commercial n’est pas aux normes, il faudra dédier un budget pour que ce soit le cas d’ici votre ouverture.

Les solutions de financement

Pour le financement d’une ouverture de restaurant, plusieurs options s’offrent à vous : utiliser vos fonds propres, demander un crédit, solliciter un prêt d’honneur, des aides de l’état, ou se tourner vers le financement participatif.

Il est difficile d’estimer un seul et même budget pour l’ouverture d’un restaurant, sauf pour les franchises où les prix sont explicités. Si vous êtes intéressés, hello franchise recense pour vous les meilleures franchises de 2021 en fonction de l’apport (de 5 à 20 000€).

S’il faut retenir une seule chose de cet article, c’est que le budget d’ouverture d’un restaurant doit toujours être prévu large, comme avec un airbag de sécurité, pour ne pas se laisser surprendre par les imprévus !

manage cookies